transformation 3753439 1920
Annulerez-vous quelque chose d’important pour rester dans votre schéma habituel?

Que vous le vouliez ou non, et quelque soit votre excuse, les retards, rendez-vous oublié(s) en disent long sur vous. Vous êtes vous déjà posé la question de savoir ce que celui vous attend pense de vous?

Une histoire pour commencer

Lors d’un entretien d’embauche, on recommande souvent d’arriver à l’heure. C’est ce que je m’applique à faire depuis le début de ma vie professionnelle, et également privée. Et je pensais que c’était généralisé… Jusqu’à ce qu’un jour, lors d’un entretien d’embauche pour un poste de manager. Celui-ci se déroulait avec la N+1, mais je suis la seule à être arrivée à l’heure. La N+1 est arrivée au bout de 2h10 de retard.

Qu’est-ce que cet incident me dit d’elle?


(Les dialogues intérieurs sont en italique.)

  • Premièrement, que mon temps ne vaut rien, que je suis à sa disposition, puisqu’elle se permet d’en disposer comme bon lui semble, en l’occurrence, en me le volant. À la place, j’aurai par exemple pu avoir un autre entretien, prendre soin de moi, ou encore dormir, le repos ayant été très limité sur cette période de ma vie.
  • Deuxièmement, et c’est la suite logique de la première conclusion, si mon temps est à elle, c’est qu’elle n’a aucune considération pour ses employés. Pas un SMS pour m’avertir, pas un mot d’excuse. Quel type de N+1 allait-elle être pour moi? J’espérais qu’elle n’était pas du fait.

Mais je suis restée. Pourquoi?

Qu’est-ce que ma réaction me dit de moi?

Deux éléments principaux explique ma réaction :

  • 1. J’avais fait tellement d’efforts que je ne voulais pas les avoir faits pour rien: je m’étais levée tôt alors que j’aurai préféré dormir, j’avais pris les transports en heure de pointe, j’avais fait un effort vestimentaire, et j’avais déjà attendu un moment… Si elle arrivait 2 minutes après mon départ, j’aurais fait tout cela pour “rien”.
  • 2. Je voulais ce poste, j’en avais clairement besoin. J’étais en fin de contrat et je n’avais pas d’autre solution.J’investissais mon temps dans un avenir meilleur pour moi, en quelques sortes.

Qu’est ce que ma réaction dit de moi?


Du point de vue de la N+1 également, cela en disait long sur moi, même si avec le recul, je ne sais pas si elle l’a pris en considération.

J’étais quasiment sûr d’être recrutée, non seulement parce que j’avais fait preuve d’une patience, d’un calme et d’une motivation à toute épreuve, ce qui sont des qualités indéniables pour devenir manager.

Mais aussi parce que j’imaginais alors qu’elle devrait au moins prendre en compte, lors de l’entretien, que j’avais fait avec son retard, et que, comme pour se racheter une conscience, elle me recruterait.

Comme moi, lors d’un rendez-vous oublié, celui qui vous attend n’a qu’une chose à faire en premier lieu, se questionner sur les raisons de votre retard. Faites vous partie de ce club très fermé des gens qui n’ont que faire du temps des autres? Ou est-ce plutôt le sujet du rendez-vous qui vous passe au dessus?

hourglass 1703349 1920

Assurément, je n’agirais plus de la même manière aujourd’hui, pour les raisons évoquées plus haut. Ce qui compte, étant bien entendu de réagir en fonction de soi.

Et le coaching dans tout ça?

Le fait que l’un de mes clients oublie un rendez-vous en coaching, me pousse à la réflexion. S’agit-il d’un acte manqué? Est-ce que est-il réellement prêt à changer? A t’il vraiment envie de s’investir dans un coaching ? Ce rendez-vous oublié, finalement, ne revient-il pas à s’oublier, in fine? Que fuit-il en oubliant un rendez-vous? Avions-nous prévu d’aborder quelque chose qui pouvait lui faire peur, par exemple?

Ce rendez-vous monopolise la séance au détriment de quelqu’un d’autre, et le client le sait en général. Qu’est-ce qui le pousse alors à réserver, mais finalement annuler, pénalisant donc 3 personnes : lui même, moi, et un client qui aurait potentiellement eu besoin de ce rendez-vous également?

Et surtout, comment je peux me servir de ce rendez-vous manqué pour l’aider à avancer, et quelle est ma zone de tolérance concernant mon agenda?

Et vous? Où se situe votre équilibre entre la bienveillance et la compréhension de l’autre, et vos limites ? Plutôt du style cadre fixe et clair, ou compassion totale? Comment vivez-vous ces limites?

Finalement, le temps, c’est une question de priorité. Qu’avez-vous fait passer en priorité en oubliant X rendez-vous? Au détriment de qui/quoi?