L’article du jour a pour but de vous présenter deux méthodes pour prendre une décision sans passer par un raisonnement purement logique. Suivez le guide !

Pourquoi passer par un raisonnement alternatif pour prendre une décision?

Bien sûr, pour toutes les questions importantes, il est nécessaire de réfléchir mûrement sa décision. Cependant, dans certains cas, quand les choix sont plus ou moins équivalents ou sans réelle importance, il peut être avantageux de ne pas trop tirer sur notre volonté, pour pouvoir mieux en faire usage sur des décisions plus importantes.

Olivier Roland dit d’ailleurs dans son livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” que “Tout acte de volonté est donc un combat entre ses deux parties. Les études montrent que la volonté est comparable un muscle : elle doit être entraînée mais il faut veiller à ne pas l’épuiser sous peine d’être plus sensible aux tentations. comme pour les choses plus importantes. […] Les études prouvent que toutes les décisions prises épuisent la
réserve de volonté et donc la capacité à résister aux tentations.

La prise de décision ultime

Nous partirons donc du présupposé que vous vous demandez si vous devriez rester chez vous, ou aller boire un verre avec des amis.

Si nous mettons de côté toutes les contraintes techniques (vous pouvez vous déplacer, vous en avez le temps, vous avez de l’argent, …), et que c’est donc un vrai dilemme pour vous, j’ai deux techniques à vous présenter.

Méthode 1 : Le poids des décisions

La première est de peser le pour et le contre, littéralement.

Mettez vos deux mains devant vous, paumes vers le ciel, et placez les choix dans vos mains. Imaginez dans votre main gauche, une après-midi Netflix, dont vous avez vraiment très envie depuis plusieurs jours. Imaginons maintenant dans votre main droite, la solution alternative, d’aller boire un verre avec des amis que vous n’avez pas vu depuis un temps.

Fermez les yeux et demandez-vous quelle décision pèse le plus lourd dans la balance. De quoi avez-vous envie? Sentez l’une de vos mains baisser beaucoup plus que l’autre. C’est celle qui a “le plus de poids” dans l’équation.

Méthode 2 : Suis ton corps

La deuxième technique, plus ou moins équivalente, consiste à vous attarder plus sur la situation. Vivez là. Projetez la dans votre cinéma intérieur, et notez le bien être que vous ressentez sur 10. Sentez toute forme de stress, ou au contraire de détente physique, et basez vous sur ces ressentis pour faire le choix qui se rapproche le plus d’un état agréable pour vous.

Personnellement, j’utilise ces deux méthodes à diverses occasions, pour les petites décisions du quotidien, mais j’ai tendance à m’y fier également en complément de réflexion plus “logiques”. Et vous? Avez-vous testé l’une ou l’autre méthode? Avez-vous une méthode personnelle de décision? Quelle est-elle? Dites m’en plus en commentaire !