T’as peut être un problème avec ta confiance en soi, tu es peut être parfois stressé, ou angoissé. Et en ce moment, le conseil qui revient le plus, c’est de “rester positif”. Du coup, tu t’es fait une liste d’affirmations, tu t’es dit que t’allais t’y tenir… Le problème, c’est que tu lâches. Pas que tu ne soies pas motivé, mais parce que tu ne vois pas de résultat. Tu as l’impression de perdre du temps. Peut-être que t’as essayé de suivre la méthode complète d’Emile Coué, puis t’as enchaîné sur la pensée positive pour les nuls en pensant que tu loupais un truc. Mais les affirmations ne marchent pas pour toi, et tu ne sais pas pourquoi.

J’vais te donner un scoop. Moi aussi, j’ai essayé les affirmations positives, quand j’étais plus jeune. Et j’y suis pas arrivée non plus. Pourtant, j’y mettais vraiment du cœur. Et heureusement pour moi, je ne me suis pas accrochée à cette pratique qui ne me convenait pas. Mais alors, qu’est-ce qui cloche dans cette histoire? On le sait pourtant, qu’être positif, ça marche ! D’ailleurs on a tous une connaissance qui ne jure que par ça.

Oui, être positif, ça fonctionne. De là à pratiquer la politique de l’autruche, il n’y a qu’un pas :

La subtilité qui peut faire que les affirmations ne marchent pas pour toi

Étre positif, ça ne veut pas dire ne pas voir les problèmes. Être positif, c’est voir les problèmes, et se débrouiller avec. Ce dont on a besoin, c’est pas de se déconnecter de la réalité pour faire taire son manque de confiance, en faisant semblant d’y croire et en espérant que ça marche, mais plutôt d’une vraie technique, efficace, simple qui donne des résultats.

Le fonctionnement de la méthode Coué/des affirmations, en bref

Les affirmations ne marchent pas. Émile Coué la plus célèbre de la méthode: tous les jours à tout point de vue, je vais de mieux en mieux
Émile Coué et son affirmation la plus célèbre

La méthode Coué part d’une idée simple et sensée, fondatrice de nombreuses thérapies alternatives. Grosso modo, l’idée est de se répéter des affirmations, dont la plus célèbre :

“Tous les jours à tous points de vue, je vais de mieux en mieux.”

Émile Coué

Cette méthode se base sur l’idée que la pensée, influence l’émotion, qui influence l’action (et rebelote). Ok, logique tu me diras.

Alors pourquoi les affirmations ne marchent pas?

La raison est simple. Si dans les faits, effectivement, ces éléments sont connectés… Ils le sont dans tous les sens.

Autrement dit, si tu te dis, la boule au ventre, que t’as confiance en toi, y’a un phénomène d’auto-tamponneuse, “j’ai confiance en moi (pensées)” et “l’angoisse (émotion)” rentrent en conflit, et tu n’as plus qu’à regarder la collision.

Alors, comment on fait pour marcher sur le fil sans tomber, ni dans le pessimisme, ni dans la politique de l’autruche? Que faire quand les affirmations ne marchent pas? Comment les rendre efficaces?

Une méthode pour débloquer les affirmations qui ne marchent pas

Prendre le temps d’observer

La première chose à faire, c’est de regarder le problème en face, et d’être conscient de la situation exacte. Ça prend du temps, tu peux en gagner en prenant contact avec un pro pour t’accompagner là dedans, mais tu peux aussi le faire tout seul en observant tes idées, tes pensées, tes émotions.

Prioriser

Une fois que t’as trouvé un problème précis, une pensée négative, et que t’as fini ta phase d’exploration, on peut commencer. Si t’en as trouvé plusieurs, commence par choisir la plus lourde pour toi. On rénove pas toutes les pièces de sa maison en même temps.

Exploiter ses ressources

À partir de là, tu vas choisir une idée qui pourrait contrer ton problème, et à laquelle tu crois. Si tu n’y crois pas, ça ne peut pas marcher, donc tu devras peut être passer un certain temps à brainstormer là dessus pour trouver une idée valable.

Par exemple, si t’as un problème avec la tête que tu as, c’est inutile de te dire que “tu es la plus belle du monde” si tu n’y crois pas. Par contre, te dire que “tu vas apprendre à t’aimer petit à petit”, ça parait beaucoup plus accessible.

Passes à l’action tout de suite

Je t’invite à essayer tout de suite. Prends un moment pour trouver une problématique que tu rencontres, pour laquelle tu as déjà essayé de pratiquer des affirmations positives, trouves la problématique principale, puis une idée sur laquelle t’appuyer pour franchir le pas d’après.

Vas-y gentiment. Je te rappelle que le but, c’est de trouver une idée irréfutable et qui ne déclenchera pas d’émotion/sensation négative, comme celles qui peuvent pointer leur bout du nez quand tu maquilles la réalité en un truc plus joli, mais plutôt une idée qui pourra te booster, t’apporter du confort face à une difficulté, une fois celle-ci acceptée et intégrée. On est loin d’une formule magique, mais… ça marche.