Que l’on parle de surpoids ou d’obésité, on ne peut résumer le problème par l’approche purement mathématique “ce que tu manges > ce que tu dépense = tu grossis” afin de s’affiner. J’ai fait un article précédemment qui l’explique, juste ici pourquoi ce genre de stratégies ne fonctionne pas sur la plupart des personnes atteintes de surpoids.
Aujourd’hui, nous tentons donc de répondre à une question qui peut sembler simple mais qui mérite un peu de réflexion: À quoi ça (vous) sert, d’être gros?

Important !

Si vous ne savez pas pourquoi vous êtes "gros", je vous encourage à continuer la lecture de cet article. J'y utilise plusieurs fois le mot "gros', sans aucun jugement, par pure commodité: soyez attentif à ce qu'il vous renvoie comme croyances sur vous même, si vous vous sentez concerné. 

Si au contraire, votre surpoids est expliqué par une cause médicale ou un changement d'alimentation récent, vous pourrez peut être vous éclairer via les questionnements qui suivront, mais gardez à l'esprit que cet article prendra uniquement en compte la recherche de freins psychiques/psychologiques. 
image d'une armure,
Cachette ou protection?
Image par Albrecht Fietz de Pixabay

Être gros pour se sentir mieux

Partons du postulat que votre surpoids s’est installé un beau jour pour une raison complètement positive pour vous.

Quel type de changement alimentaire est apparu? Dans quel contexte? Qu’apporte-t’il?

Il est possible que vous ne vous rappeliez pas de tout, mais il est important de faire un travail sur soi pour comprendre dans quelles conditions vous auriez pu avoir besoin de développer des “ajustements” alimentaires pour répondre à une situation difficile à gérer autrement.

Bien que cette situation de départ ne nous intéresse pas dans le cadre de cet article, je ne peux que vous conseiller de prendre contact avec un professionnel si vous manifestiez quelque réaction physique trop inconfortable que ce soit en y repensant longtemps.

Être gros, c’est dépassé?

Quelles croyances avez-vous sur le fait d’être gros? Que répondez-vous quand quelqu’un croit bon de vous le faire remarquer? Quels types de jugements avez-vous sur les personnes en surpoids? Quelles blagues faites-vous de manière récurrente sur votre alimentation ou votre surpoids?

Finalement, à quoi ça sert d’être gros?

Qu’est-ce que ça vous apporte à vous? Qu’évitez vous en étant en surpoids?

Tout ce questionnement peut vous servir à amorcer un début de réponse sur votre système de croyance quant à votre surpoids, et un début de piste pour travailler à mieux comprendre celui-ci.

Comment savoir si les réponses qui me viennent sont les bonnes?

En ressentant. Pendant tout ce questionnement, concentrez-vous. Vous sentirez les bonnes réponses. Elles peuvent être nombreuses et complètements différentes, c’est pourquoi il est important d’arriver à rester focus.

Vous pouvez faire cet exercice seul si vous le désirez, mais n’oubliez pas aussi, que parfois, se faire accompagner par un coach permet d’avoir quelqu’un qui nous replonge dans le cheminement quand on s’égare.